ecolescommunales.be - logo
Si... PDF Imprimer Envoyer
Travaux des élèves - Noirefontaine

Si les cheveux étaient des ficelles, on aurait du mal à les coiffer et on ressemblerait à un balai. On devrait toujours les démêler et ça ferait mal. On devrait aussi les laver et les laver et les faire sécher, ça durerait longtemps tellement qu'ils seraient gros.

Si les billets poussaient sur des arbres, on serait millionnaire. On pourrait s'acheter tout ce que l'on voudrait. Et on aurait des maisons dans le monde entier, mais pour ça on devrait d'abord planter les arbres.

Si les poissons respiraient de l'air, il y en aurait partout. On verrait des espèces bizarres que nous n'aurions jamais vues. Nous serions envahis, nous n'aurions plus de place pour vivre.

Si le dictionnaire était « Lablonde », il ne serait pas « Larousse ». L'écrivain serait blond et pas roux il y aurait plein de fautes parce qu'il serait blond. Il n'instruirait personne, car il ne connaîtrait pas beaucoup de mots.

Si on vivait dans l'espace, il ferait toujours noir. On volerait tout le temps, mais on n'aurait pas d'oxygène pour vivre. Quand on boirait de l'eau elle serait à l'état solide pas à l'état liquide.

Alexa

 

Si les animaux parlaient, ils nous parleraient de leur façon de vivre. Le chien devrait s'ennuyer toute la journée quand ses maîtres sont au boulot. Ils nous montreraient peut-être des endroits que personne n'aurait jamais vu, comme des grottes avec des trésors, de l'or, des cristaux.

Si les girafes vivaient dans l'Antarctique, les girafes seraient en voie de disparition car le mammifère a besoin de chaud. Aussi, elles se feraient manger par des ours polaires. Et même qu'elles pourraient geler avec le froid glacial.

Si nous avions des yeux dans le dos, nous pourrions voir ce qu'il se passe derrière nous, mais le gros souci serait qu'il faudrait se promener torse nu ou en tee-shirt transparent pour voir derrière soi à cause des vêtements. Dans les grands regroupements tu pourrais voir si les racketteurs ne prennent pas ton téléphone ou ton argent. Ce serait efficace pour les professeurs, car ils pourraient voir qui parle derrière eux.

Si la nuit n'existait pas, on aurait plus de temps pour soi, on serait encore plus intelligent, car on devrait aller plus à l'école. On mangerait beaucoup car si on dormait, on serait dans notre sommeil et quand on est dans notre sommeil on ne pense pas à manger tout le temps. On mangerait deux fois plus. Pendant un jour, on mangerait 6 fois.

Si la pluie ne tombait pas du ciel, les animaux marins ne vivraient pas, car il n'y aurait pas d'océan. On mourrait car l'eau ne serait pas existante ! On n’appellerait pas la Terre la planète bleue mais la planète brune.

Emanuel

Mise à jour le Mardi, 02 Avril 2019 12:26
 
Réalisation :
www.syldesign.be



ecolescommunales.be - Toute reproduction partielle ou totale est interdite.