ecolescommunales.be - logo
Si... PDF Imprimer Envoyer
Travaux des élèves - Noirefontaine

Si les poules pondaient des cailloux, nous n'aurions plus d’œufs. Il n'y aurait plus beaucoup de poules car elles pondraient des cailloux. Les seuls œufs qui resteraient seraient des œufs commerciaux et pas très bons.

Si la pluie était de l'argent, tout le monde serait riche. Les gens seraient heureux et il n'y aurait pas de SDF. Tous les pays du sud monteraient au nord car il ne pleut pas beaucoup au sud.

Si les poussins sortaient d'un ballon de foot, nous ne pourrions pas jouer au foot pour éviter de leur faire mal. Quand les poussins sortiraient enfin du ballon de foot on vérifierait si leur bec va bien. Les gens râleraient car ils voudraient jouer au foot.

Si les vacances duraient 10 mois et l'école 2 mois, les gens ne seraient pas très intelligents. Les profs n'auraient pas beaucoup d'argent et ne sauraient pas bien se nourrir. Les enfants seraient heureux et dormiraient plus longtemps.

Si la Terre était plate, les navigateurs n'oseraient pas aller en bateau, car ils auraient peur de tomber. Les gens ne construiraient et ne vendraient plus de bateau. Les astronautes partiraient dans l'espace voir si les autres planètes sont plates.

Nathan

 

Si le week-end durait 5 jours, on aurait moins de devoirs et on pourrait faire la grasse matinée. Ensuite après 5 jours de congés on devrait retourner à l'école pendant deux jours. Les deux jours paraîtraient courts, mais ils seraient quand-même longs. Après avoir été à l'école pendant deux jours on irait s'allonger dans le fauteuil et on irait manger des chips.

Si les girafes n'avaient pas de cou, elles n'arriveraient pas à prendre de la nourriture dans les arbres, elles ne pourraient plus être grandes. Elles n'auraient sûrement plus la langue mauve après, elles pourraient mourir plus vite.

Si les poissons respiraient à la surface de l'eau, on aurait à manger plus facilement et on pourrait boire l'eau de la mer. Mais les poissons seraient tout maigres et on n'aurait pas grand-chose à manger. On sentirait le poisson et on devrait se laver tous les jours.

Si les pays n'avaient pas de noms, on ne saurait pas où aller, ni quelle langue on aurait. Et on ne saurait pas pourquoi il y a d'autre, langues. On croirait que c'est une maladie ou quelque chose de grave.

Elise

Mise à jour le Mardi, 02 Avril 2019 12:28
 
Réalisation :
www.syldesign.be



ecolescommunales.be - Toute reproduction partielle ou totale est interdite.